• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sleeping-zombie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 1943 604
1 mois 0 45 0
5 jours 0 8 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 45 33 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • sleeping-zombie 23 juin 13:53
    Bonjour,Le sujet posé est intéressant, mais certains points ne sont que survolés...

    Ils ont ensuite réussi le concours de maitre de conférence, souvent biaisé d’ailleurs car fonctionnant par cooptation mais tel n’est pas ici le débat...

    il n’y a effectivement aucun concours de maitre de conférence, les universités étant libres de recruter qui elles veulent.

     Egalitaire parce qu’au fond on aime bien l’idée républicaine qui consiste à imaginer un ascenceur social pour tous. Et élitiste, parce qu’au fond, on préfère embaucher les meilleurs que les médiocres.
    Certaines L1 affichent un taux d’échec à 70%. Comment est-ce possible ?

    Avant de cracher sur les profs, il faut peut-être se poser une question : si on veut un système qui permette à tout le monde de tenter sa chance pour devenir « dirigeant », mais qu’on n’a qu’un dirigeant pour 10 exécutants (aucun intérêt d’avoir plus), on a structurellement 90% de « déchets ».
    A une époque, la sélection se faisait au certificat d’étude, puis au baccalauréat.
    Aujourd’hui, le certificat d’étude n’existe plus et le baccalauréat affiche 80-90% de réussite. Alors la sélection se fait plus loin.
    Et si jamais on avait pas le taux d’échec de 70% en L1, le problème ne serait que déplacé, on se retrouverait avec « 70% des diplômés ne trouvent pas de travail ».

    Le problème, c’est tout simplement la connerie inhérente d’une société pensée comme une pyramide, avec une « élite » et des « gueux », qui pousse chacun à vouloir faire partie de l« élite », alors que le nombre de place est structurellement limité...



  • sleeping-zombie 22 juin 13:55

    @mmbbb
    je faisais plutôt référence à l’épidémie qui a touché les campagnes françaises...


  • sleeping-zombie 22 juin 10:23

    @Jean Pierre
    Que de pessimisme !
    Ce sont des propos dignes d’un collectiviste bolchévique. Heureusement qu’on a des entrepreneurs privés pour prendre des initiatives, comme le montre l’édifiante histoire de la myxomatose.

    Sinon, pour être un peu plus sérieux, on sait déjà comment éradiquer le paludisme (ou malaria, c’est la même chose), mais ça coûte des sous.

    Ce qui nous est présenté ici n’est pas une nouvelle donne, juste une solution à-pas-cher, hautement hasardeuse.


  • sleeping-zombie 20 juin 12:42

    @Taverne
    Ton « abstention active » ressemble sacrément au vote blanc...


  • sleeping-zombie 20 juin 10:06

    Hello,

    Si tu veux faire une analyse de l’abstention, ça pourrait être pertinent de prendre aussi en compte le phénomène des non-inscrits.

    Par exemple, dans ma circonscription (la 10eme du Val de Marne), la gagnante a été élue avec 52% des voix au second tour. Avec 60% d’abstention.
    En prenant en compte l’abstention, ces 52% ne sont plus que 19.5% des inscrits.

    Là où ça devient rigolo, c’est que les inscrits sont 64 439, pour une circonscription de 130 000 habitants, ce qui devrait correspondre (grosso-modo) à 100 000 habitants majeurs.
    En prenant en compte les absentions et les non-inscrits, ces 52% ne sont plus que 12.5% des habitants.

    ++







Palmarès