• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sirocco

sirocco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 992 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 3 0

Derniers commentaires


  • sirocco sirocco 26 juin 23:19

    @Macondo

    Vous n’avez pas d’autre argument que de justifier une pratique barbare par le fait qu’il existe des pratiques encore un peu plus barbares ?
    Tout cela, en tout cas, n’est pas flatteur pour le genre humain.


  • sirocco sirocco 26 juin 15:28

    @HELIOS

    Daniel MARTIN vous a répondu dans le premier paragraphe de son texte.


  • sirocco sirocco 26 juin 15:17

    @ZenZoe

    « ...concernant la corrida ... on remarque qu’elle s’éteint doucement au fil des années... »

     
    Détrompez-vous, elle se porte plutôt bien grâce notamment à cette promotion tous azimuts de la violence à laquelle se livrent la totalité des médias sur la population. Voir des êtres vivants souffrir (humains ou animaux) et leur sang couler est devenu complètement banal, constituant une composante presque incontournable du « divertissement » pour bon nombre de gens.

     
    Le lobby tauromachique est assez puissant pour disposer d’un magazine régulier sur France 3 Aquitaine, offrant aux enfants des images bien sanguinolentes le week-end à l’heure où ils vont se mettre à table. Les personnes organisant les spectacles de corrida dans le sud de la France ne sont pas extrêmement nombreuses mais elles gagnent beaucoup d’argent. C’est pourquoi elles résistent puissamment à toute interdiction de cette mise en scène barbare.

     
    Ainsi la bourgade de La Brède, au sud de Bordeaux, qui possède des arènes de 4000 places, revendique la perpétuation de la corrida en tant que « tradition culturelle ». Pensez-donc : ses arènes datent de... 1999. Une « tradition » de moins de 20 ans ! La municipalité avait bien compris qu’il y avait du fric à se faire.

     
    Avec la corrida on flatte le sadisme d’une clientèle dont les valeurs morales sont très émoussées, en torturant des animaux sur une scène, pour que quelques-uns puissent se remplir les poches.


  • sirocco sirocco 19 juin 14:41

    @Nicole Cheverney

    « Comment cela s’appelle un parti unique dans un pays ? Une dictature ! »

     
    Oui, comme on peut l’observer au Zimbabwe, par exemple. Avec tout de même cette différence que les Zimbabwéens, vu l’âge de leur despote, peuvent espérer en être débarrassés rapidement. Ce qui n’est malheureusement pas le des Français...

     
    La meilleure de ce lendemain de législatives : Les Ripoublicains et autres grabataires UDI n’ont aucune honte à vouloir s’appeler « premier parti d’opposition en France » !!!
    Ils ont vraiment la mémoire courte : ont-ils déjà oublié qu’il y a moins d’un mois, ils se bousculaient tous pour lécher la semelle des pompes à Macron ?


  • sirocco sirocco 30 mai 00:02

    @Daniel Roux

    On peut penser que la girouette Bayrou n’a pas eu besoin de donner d’instructions (doit-on dire des consignes ?) au procureur de Brest. Ce dernier a tout de suite compris où était son intérêt.

     
    Bon ben... on a la confirmation que la République En Marche est bien une république bananière.







Palmarès