• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

oncle archibald

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/09/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 10010 56
1 mois 0 96 0
5 jours 0 19 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • oncle archibald 23 juin 14:52

    @Ratatouille

    Merci, j’avais raté l’article lors de sa parution et c’est franchement dommage. Magnifique analyse. Une ferme ancestrale qui faisait du « veau sous la mère » dans le comminges depuis toujours vient de fermer. Les vaches vendues. Restent les médailles clouées sur la porte de l’étable. Deux cochons, quelques poules, quelques canards, quelques lapins, un peu de mais pour les nourrir, le reste des terras loues à un voisin, ils vont finir leur vie en autarcie. Je redoute que ce soit le sort de la plupart des agriculteurs qui ont essayé de « s’adapter » sans accepter de devenir des valets des « industriels ».

  • oncle archibald 23 juin 14:22

    @roby

    Ces gens qui viennent chez nous sans y être obligés par la guerre ou la faim, ils viennent parce que nous leur avons fait croire que pour être heureux il faut consommer, beaucoup consommer, toujours plus, aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. Et ils l’ont cru !

  • oncle archibald 23 juin 09:57

    @microf : vous avez 100/100 raison.

    Soeur Emmanuelle qui vivait avec les parias sur les décharges du Caire le disait très bien. Quand j’arrive à Paris je ne vois que des gens qui font la gueule et paraisssent malheureux, tandis que la bas, en triant les ordures pour y retrouver quelque chose à vendre pour pouvoir acheter de quoi bouffer tout le monde rigole.

    Je le répète, nous sommes comme des gosses capricieux à toujours vouloir ce que nous n’avons pas sans être capables de voir tout ce que nous avons.


  • oncle archibald 22 juin 19:20

    Une certaine partie des occidentaux se rendent malheureux en se comportant comme des gamins qui veulent absolument qu’on leur achète un jouet. En langue d’oc phonétique « le boli ou me raballi », que l’on peut traduire par « je le veux ou je me roule parterre »,


  • oncle archibald 21 juin 19:16

    @oncle archibald ; il y en a au moins trois qui n’aiment pas les chiffres et encore moins qu’on leur tienne le nez dans la crotte, comme aux petits chiens pour leur apprendre à ne pas recommencer.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Jérôme Cahuzac


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Affaire Cahuzac, peine et sanctions




Palmarès