• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alcyon

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 468 0
1 mois 0 141 0
5 jours 0 55 0

Derniers commentaires


  • Alcyon 20 juillet 23:46

    @Homme de Boutx : ça sort du chapeau « j’ai fait de la physique au lycée ».


  • Alcyon 20 juillet 23:41

    @sweach : oui, c’est la courbe lissée, la température MOYENNE de la Terrez SUR UNE ANNEE on regarde la puissance su soleil SUR UNE ANNEE. Ce qu’il apporte n’a aucune importance, on parle de la VARIATION de température sur 2 siècles et il y a 2 siècles, le soleil rayonnait aussi fort à 0,5 watt. Donc on compare le forçage des gaz à effet de serre avec celui du soleil. Sans effet de serre (principalement du à la vapeur d’eau), la Terre serait gelée.


    La formule pour le forçage du CO2 est F = 5,35 ln (C/C0), où F est la quantité de watts en plus quand on passe d’une concentration de C0 à C, ln le logarithme népérien. C’est une approximation au premier ordre, mais elle suffira (la différence avec la formule exacte Dans notre cas 5,35 ln (400/300) ce qui est environ 1,5 watts et je viens de remarquer que, désolé j’ai utilisé la valeur de 1850, qui était de 280 ppm de CO2, et dans ce cas on a 1,9 watts).

    Donc comparons le CO2 (j’ai arrondi à la dizaine, en 2017 on oscillait entre 408 et 412 et celle de 1850 est universellement acceptée à 280.
    1850 : 280ppm
    2017 : 410ppm

    Donc 5,35 ln(410/280) = 2,04 watts.

    Maintenant, je vais te montrer un truc des sceptiques : du scientifisme. Je lis ce genre de « blog », souvent comme Lavau ils utilisent des formules toutes jolies, pas fausses, mais ont tendance à « manipuler » les chiffres rapidement et tapent un mensonge rapidement.

    Donc voila le blog. On va accepter les calculs. Où est le mensonge ? Quand il parle de « on a seulement vu 0.6 degré ». La valeur 0.6 est celle de la moyenne 1951-1980. En fait, les valeurs qu’il utilise sont assez farfelues et montrent qu’il a décidé de prouver ce qu’il a envie.

    Alors il faut refaire son calcul. Il aurait pu donner la formule, on peut la retrouver

    -si on passe de de 278 à 385 ppm on a une augmentation de 0,6 degré.
    -la relation puissance en fonction de CO2 en ppm est logarithmique
    -donc la relation « hausse de température » en fonction de CO2 en ppm est exponentielle

    Je peux te retrouver sa formule si tu veux, mais ce n’est pas nécessaire et c’est chiant, car ça lui aurait pris 30 secondes. Mais c’est déjà prendre un premier biais énorme, celui de dire « bon le forçage du CO2 est logarithmique, donc la température est aussi logarithmique ». Ca ne tient compte d’aucun autre facteur, mais c’est l’erreur la moins grave. Il considère que si on laisse le taux de CO2 constant, la température ne montera plus, ce qui est très probablement faux. Pourquoi ? Ca devient velu physiquement, mais dans un modèle « moyen », les océans mettent du temps à se réchauffer et on gagnera encore 0,6 degré. Mais gardons son modèle pour l’instant. Dans celui-ci, il a incorporé une rétroaction négative (la Terre émet plus de radiation) qui est linéaire en fonction de la température. Ca a une tendance 

    En plus, ses chiffres sont faux, la température a pris 1 degré (donc à la place de mettre 1 tu mets 1,66666 sur l’axe des x, et tu changes l’échelle de cette manière, 2 devient 3,33333, 4 devient 5, etc) mais le CO2 est passé à 410, d’une base de 280 (donc tu remplaces 500 par 532,5, 1000 par 1065 et ainsi de suite).

    Et là son graphique devient moins ... sceptique. Par exemple, le +2 degrés sera atteint vers 650ppm (bon, c’est chiant à lire sur son graphique). C’est amusant, c’est l’estimation basse (ce n’est pas un hasard), c’est l’estimation si « le climat a tendance à s’équilibrer en fonction du CO2 ». L’optimisme béat. Très peu probable, on ne l’observe pas. C’est le modèle où les autres effets que celui du CO2 s’équilibrent.

    Puis la suite sur la vapeur d’eau est du délire. Tu remarqueras qu’il a évité les maths ici, et il donne encore des chiffres faux. Le 1 degré CO2 donne 2 degrés du à la vapeur d’eau est l’estimation la plus pessimiste qui est « le climat s’emballe » et est tout aussi probable que l’estimation basse. Ce sont les cas extrêmes, et les études actuelles cherchent à avoir une chiffre plus précis que « entre 1 et 2 ». Globalement, on considère une valeur de 1 degré. Donc 1 degré venant du CO2 donne 2 degrés pour les rétroactions positives. De là, il y a les rétroactions négatives (comme le rayonnement de la Terre) et, au final, on arrive à 1,6 degré assymptotiquement (c’est à dire si on arrêtait l’augmentation de CO2 maintenant, ce sera la température à l’infini, et vu la vitesse de convergence, vers 2100). Mais ces dernières valeurs sont très très incertaines, on a peu de données. Comme c’était pour environ une augmentation de 40%, pour un doublement de CO2 (deux fois +40%) on considère qu’un doublement de CO2 augmente la température de 3 degrés.

    Voila un état de l’art vulgarisé du climat. Après, moi je te conseille de vérifier, et autrement que COP21 et les blogs sceptiques. Les infos sont déformées, politiquement.

  • Alcyon 20 juillet 19:46

    @JC_Lavau se faire traiter en boucle de mythomane par un gars qui a un faux CV, c’est un compliment. Donc merci. Et qui plus est démontre message après message qu’il ne connait même pas le sujet.


    Enfin il y aura toujours des gens pour suivre sur parole un gars qui raconte ce qu’ils veulent entendre.

  • Alcyon 20 juillet 19:16

    @JC_Lavau et maintenant le kikoolol cite ses propres délires. Il fait sa pub pour son site pourri et ses articles sourcés à la pisse.


    Mon dieu, un vrai gourou. Monte ta secte, les Enfants du Père Véritable de la Vérité. Tu auras l’impression de ne pas avoir raté ta vie pourrie.

  • Alcyon 20 juillet 19:14

    @sweach et tu auras remarqué que désormais tu as deux choix :

    1) soit tu crois un mec qui raconte qu’il a travaillé SIX ANS (sur 40) et fait 20 à 25 ans d’études en chimie, physique, ingénieur et psychologie. Et dont la réponse est du scientifisme pur et dur.
    2) soit tu crois un cours d’université.

    Ou alors, tu fais l’expérience toi même, ce qui serait l’attitude scientifique. Et tu auras cette image, celle du cours ne donnant pas d’échelle et servait plus à représenter grossièrement la situation.






Palmarès